ZAD: Fête de village au Liminbout jeudi 14 mai

dansedevantmaisonEn réponse au rendu du procès de la famille Herbin

Fête de village au Liminbout

jeudi 14 mai, à partir de 12h

Nous sommes en 2015 après Jésus-Christ. Tout le territoire est occupée par l’Empire et sa métropole. Chaque parcelle de l’espace est exploitée, aménagée…

Tout le territoire ? Non! Car un bocage peuplé d’irréductibles habitants, paysans et squatteurs résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de gendarmes retranchées dans les camps de Blain, Sautron, St Etienne de Montluc, Savenay et Chateaubriand.

Depuis l’échec cuisant de l’opération César qui vit les forces impériales s’embourber dans la boue du bocage ; la ZAD est plus vivante que jamais. Les chantiers et cultures collectives battent leur plein, les habitants imaginent un avenir sans aéroport et organisent la solidarité avec d’autres irréductibles en lutte contre l’Empire et ses infrastructures.

Mais César n’a pas dit son dernier mot. Si les gendarmes craignent de pénétrer dans le bocage, le harcèlement judiciaire des habitants se poursuit. Dernier procès d’expulsion en date, celui de la famille Herbin qui vit au village du Liminbout. Après des années de procédures suspendues puis relancées, le rendu du 13 mai permettra enfin de savoir si la famile Herbin va être déclarée (ou non) expulsable de sa propre maison, et dans quel délai.

Si César entend revenir pour expulser cette famille ou d’autres habitants, il se heurtera à une résistance encore plus farouche que lors de sa précédente tentative. Pour afficher notre commune détermination à résister, pour se tenir aux cotés de la famille Herbin dans cette épreuve, nous organisons une grande fête de village le 14 mai au Liminbout. Parce qu’ici comme ailleurs, tout finit toujours par un banquet !

Ce banquet sera l’occasion d’annoncer un chantier collectif de rénovation de la grange du Liminbout, car quoi qu’en dise la justice arbitraire de César, nous ne partirons pas ! Les travaux de construction de l’aéroport ne commenceront jamais ! En revanche, les travaux collectifs de construction et de reconstruction par les opposants et occupants battent déjà leur plein et vont s’accélérer cet été avec la venue d’une scierie mobile sur la zone et le chantier de rénovation au Liminbout. Pour symboliser le lancement des travaux anti-aéroport sur la ZAD, et participer à cette initiative, nous vous invitons à ramener le jour de la fête des matériaux de construction qui pourront servir au chantier (ciment, sable, gravier, chaux, bois pour bardage ou plancher…)

Alors, vous aussi, le 14 mai, à partir de 12h au village du Liminbout, venez trinquer en l’honneur de la déroute de César et à la gloire de ce bocage qui résiste ! Alea jacta est.

Les Q de plombs, soutenus par : ACIPA, COPAIN, et des occupants de la ZAD…

This entry was posted in Actualités. Bookmark the permalink.