EXPLUSIONS ZAD

Salut salut,

C’est le printemps, et au printemps, rien de tel que les ballades à la campagne…

Voici quelques liens qui peuvent servir pour rester informé.e.s :

Radio Klaxon : https://zad.nadir.org/spip.php?article5340

Le site de la Zad : http://zad.nadir.org/

Le fil d’info sur Indymédia Nantes: https://nantes.indymedia.org

Les numéros utiles :

  • Numéro d’urgence: 06 43 92 07 01
  • Équipe médicale: O7 58 05 74 78
  • Équipe légale: 07 75 30 95 45
  • Infoline Nantes: 07 58 51 66 53
  • Radio Klaxon: 07 53 38 06 70

Si vous êtes sur Nantes, le texte ci-dessous est pour vous!

Voila voila.

A B17, 17 rue Paul Bellamy, au fond de la cour au-dessus de l’atelier : point infos et débrouilles autogérées contre les expulsions.

B17 sert de lieu de rencontre et organisation pour choper des infotrafflics avant de partir sur la zad, des cartes, les numéros utiles sur la zone, des gentes qui voudraient y aller aussi (y a un tableau de covoiturage). C’est possible de déposer les dons ici et aussi de venir récupérer ces dons pour les emmener sur zone. On est branché.e.s sur klaxon (qui assure grave) et on tient à jour les zinfos de qu’est ce qu’il se passe sur zone.

Y a aussi une liste de gentes qui peuvent héberger du monde à Nantes si y a besoin de sortir un peu de la zad. C’est aussi possible de se poser là la journée, écouter klaxon et papoter avec du monde. Y a des besoins logistiques aussi, comme accueillir les personnes qui viennent pour prendre des zinfos… Y a aussi un point info tous les jours à tenir à devant la pref de 10h à 18h, y a besoin de monde pour que ça continue. Cette semaine, des gent.e.s ont aussi tenu tous les jours un rassemblement à 18h devant la préfecture, avec une sono pour diffuser klaxon, ou juste faire du bruit bien désagréable pour les keufs (comme faire un larsen avec le mégaphone en boucle et foutre le micro de la sono dessus).

Bref il y a plein de façons de résister et tou.te.s les énergies sont les bienvenues. Y a plein plein de personnes qui sont passées par ici, plein de matos qui a été déposé, c’est hyper chouette!!

Y a eu des actions à Nantes :

– l’hôtel de région de Loire-atlantique qui s’est bien fait embêté: https://nantes.indymedia.org/articles/40901

– action pour la zad et contre la métropole : https://nantes.indymedia.org/articles/40903

– vendredi après-midi: occupation du bâtiment de la censive par les étudiant.e.s pour pouvoir héberger toutes les personnes qui le souhaitent pour le week-end, qui viendraient d’ailleurs et voudraient participer aux convergences à la zad et à Nantes

On va tenir cette “permanence” à B17 à priori toute la semaine prochaine (on est pas couché.e.s!!). Peut être aussi continuer l’AG le soir à 20h30 selon comment la situation sur la zad évolue.

Le numéro pour nous joindre : 07 58 51 66 53, email : pasdexpulsions@riseup

Liste des besoins:

– matériel de premier secours : y en a déjà pas mal, voir la liste proposée par quelqu’une qui était sur zone ces jours-ci: https://nantes.indymedia.org/articles/40928

– covoiturage pour emmener du monde et emmener le matos

– lieux de stockage de matériel

– hébergement pour des gens arrivant à Nantes et pour les éventuel.le.s blessé.e.s

des denrées alimentaires stockables pour les cantines militantes (besoin de fruits et légumes aussi en grosse quantité !!!)

Aussi on en profite pour dire qu’à l’ancien Ehpad squatté par des exilé.e.s y a besoin de nourriture, de chaussures hommes et de matelas. On peut amener ça directement au squat au 9 rue Maurice Sibille.

 

 

Posted in General | Commentaires fermés sur EXPLUSIONS ZAD

Manifestation nantaise en soutien à la ZAD du mercredi 11 avril

Après la manifestation de lundi soir (2500 personnes) et le rassemblement de mardi soir, environ 200 personnes se sont de nouveau réunis cours des 50 otages devant la préfecture en soutien à la ZAD et contre la violente tentative d’expulsion.

Prise de parole et  dernières infos sur la situation de la ZAD et les mobilisations de soutien. Il s’en est suivie une courte discussion collective. 

Une partie des gens a bloqué la circulation une demie-heure puis ils ont été repoussé par les CRS. Une nouvelle AG pour s’organiser fait suite à ce rassemblement

Posted in General | Commentaires fermés sur Manifestation nantaise en soutien à la ZAD du mercredi 11 avril

Invitation à une journée de rencontres : « Contre la métropolisation et l’aménagement de nos vie ».

A Nantes, pas une semaine ne passe sans que l’on apprennent qu’un nouveau projet d’aménagement urbain est à l’étude ou qu’un appel à idées est lancé. Il n’y a pas un mois qui s’écoule sans que tel ou tel boulevard soit fermé pour « réaménagement » et que l’on entendent les marteaux piqueurs donner de la voix. Nantes, la ville « où il fait bon vivre » est plutôt la ville ou il fait bon investir. Où le prix de l’immobilier augmente sans cesse et ou le marché du BTP est en permanence renouvelé. Peut importe si des gens vivent là où on aménage, ce qui compte c’est faire tourner l’économie. […]

Au programme :

Vous êtes toutes et tous (collectifs et individu·es) chaleureusement invité·es à cette journée qui aura lieux le Samedi 7 Avril à partir de 9H30 à la « Maison des habitants et du citoyen », place des lauriers, quartier Bellevue, Tram1 arrêt « Lauriers ».

Le tract complet ici : tractVF

Écoutez le teaser audio de la journée sur le blog de Radio cayenne

Continue reading

Posted in General, Textes/Sons/Vidéos | Tagged , , , | Commentaires fermés sur Invitation à une journée de rencontres : « Contre la métropolisation et l’aménagement de nos vie ».

Sur nantes, en cas d’expulsion de la ZAD

Rappel face aux menaces de la préfète qui évoque une possible expulsion de la ZAD à partir du 31 mars prochain

affiche3_web Continue reading

Posted in En cas d'expulsions | Commentaires fermés sur Sur nantes, en cas d’expulsion de la ZAD

Du Jardin des ronces (Doulon) à la carrière Miséry (Chantenay), Première Rando-vélo contre la métropolisation

Vous l’avez rêvé et nous allons la réaliser…. Le dimanche 25 mars se tiendra la première BLAD (balade des lieux à défendre), première rando-vélo  en partenariat avec de nombreux collectifs luttant contre la métropolisation à outrance de Nantes .

Appel pour la BLAD

A Nantes, pas une semaine ne se passe sans que l’on apprenne qu’un nouveau projet d’aménagement urbain est à l’étude ou qu’un appel à projet est lancé. Il faut que ça rapporte nous dit-on, et pour ça, il faut rationaliser, aménager, optimiser. Aujourd’hui Nantes vit au rythme de ses « gros chantiers », des bétonneuses et des marteaux piqueurs. Nantes, la ville « où il fait bon vivre » est plutôt la ville où il fait bon investir, où le prix de l’immobilier ne cesse de grimper, où les promoteurs se la jouent façon « Main basse sur la ville ».

 

Aujourd’hui à Nantes les masques de la concertation commencent à tomber et même la presse locale parle de « jeu de dupes ». La démocratie « à la nantaise » (ateliers citoyens, grand débat) apparaît pour ce qu’elle est vraiment : une coûteuse machine à obtenir le consentement à une politique obsessionnelle : la métropolisation.

Continue reading

Posted in Actualités | Commentaires fermés sur Du Jardin des ronces (Doulon) à la carrière Miséry (Chantenay), Première Rando-vélo contre la métropolisation

Affiche pour les rencontres du 7 Avril

Et en attendant le programme, voici le teaser radio ! :

Posted in Affiches, General, Textes/Sons/Vidéos, Visuels | Tagged , | Commentaires fermés sur Affiche pour les rencontres du 7 Avril

Les Versaillais du Larzac

Afin de ne pas laisser la mémoire s’effacer, nous republions ici un article écrit par Gilles GESSON (habitant du Larzac), publié sur Indymédia en 2013.

Inspiré.e.s par un autocollant d’époque, nous nous sommes permis.e.s d’ajouter une légende à la 1ère des deux photos qui l’illustrent (sacré JB, il a l’air de bien s’marrer. Son pote doit lui en avoir sorti une bien bonne. Et quel éclectisme dans la camaraderie, la grande classe…!).

 

José Bové pris la main dans le S.A.C
 
 

 

 

Le 18 juillet, le Larzac recevait le ministre de l’Agriculture venu signer la prolongation du bail de la Société civile des terres du Larzac (SCTL).

Des militants solidaires de la lutte des paysans de Notre-Dame-des-Landes, venus de Millau, de Saint-Affrique, de Rodez… et du Larzac, se sont invités pour interpeller le ministre sur cette question, au grand dam de paysans du Larzac devenus soudain schizophrènes.

En 1985, quatre ans après l’abandon du projet d’extension du camp militaire, l’Etat rétrocédait aux paysans du Larzac les terres qu’il avait acquises dans cette perspective, par la création d’un office foncier, la SCTL, unique en France : l’Etat reste propriétaire des terres, mais celles-ci sont gérées directement et collectivement par les paysans. Les avantages sont nombreux : pas de propriété privée, donc ni spéculation foncière ni accaparement de terres à des fins non agricoles ; installation de jeunes paysans qui n’ont plus à s’endetter à vie auprès des banques et peuvent, avec l’assurance de baux de carrière jusqu’à leur retraite, se concentrer sans crainte sur leur activité et ainsi innover dans une agriculture paysanne respectueuse de la qualité et de l’environnement ; fermes toutes exploitées, et non utilisées comme des résidences secondaires, etc. Par ce système, le Larzac est aujourd’hui un « pays » peuplé, vivant, actif, novateur, où la population agricole a augmenté de 20 % en trente ans, à l’inverse de ce qui se passe partout ailleurs en France.
Continue reading

Posted in General | Commentaires fermés sur Les Versaillais du Larzac

Prise de parole du CNCA lors du départ de la manif pour fêter l’abandon du projet d’aéroport de NDDL le 17/01/2018

Bonjour à toutes et à tous,

Nous sommes extrêmement content.e.s que le rapport de force que nous avons construit ensemble dans la lutte contre ce projet d’aéroport ait obligé le gouvernement à renoncer en annonçant l’abandon officiel du projet.

Cependant, bien plus qu’un simple aéroport, c’est surtout contre le monde qui va avec que beaucoup d’entre nous luttons. Et ce sera désormais un combat dur à mener pour faire en sorte que tout ce qui s’est construit sur la ZAD – entre le gen.te.s, dans les champs, dans les maisons, ou sur les routes – puisse continuer à vivre et à s’expérimenter.

Se battre contre le monde qui va avec cet aéroport, c’est aussi se battre contre toutes les autres expulsions. Et nous pensons notamment à la fac occupée depuis presque deux mois par des dizaines de jeunes exilés.e.s réclamant un logement décent et l’arrêt des galères administratives.

Ce soir, nous pensons à toutes les forces qui ont permis l’abandon du projet d’aéroport, et notamment à toutes celles et ceux qui se sont motivé.e.s en France et ailleurs. Nous pensons également à toutes celles et ceux qui continuent à se battre avec chaque jour plus de rage contre le monde qui va avec cet aéroport.

Alors, c’est en soutien à toutes ces luttes que nous voulons partir en manif maintenant.

Plus que jamais, nous lutterons pour maintenir le rapport de force et arracher d’autres victoires.

Posted in General | Commentaires fermés sur Prise de parole du CNCA lors du départ de la manif pour fêter l’abandon du projet d’aéroport de NDDL le 17/01/2018

Dehors les tire-au-cul-de-sac

 —  Voici un article que nous nous permettons de relayer, issu de LA LETTRE À LULU. Bien que datant de 2015, il reste des plus pertinent pour illustrer la gentrification qui sévit chez nous sur fond de « démocratie participative » à la nantaise (arnaque médiatique largement utilisée par les gestionnaires de nos vies que sont le PS métropolitain nantais et ses alliés de tous bords).
Un grand MERCI au passage à LA LETTRE À LULU. Au fil des ans, grace à son travail de fond, elle nous tient informé.e.s de l’actu locale et contribue à sauvegarder un journalisme de qualité, perle rare dans un paysage médiatique en voie de décomposition bien avancée, pourri/faisandé qu’il est par sa collaboration permanente et orientée avec les instances dirigeantes… 
 

Dehors les tire-au-cul-de-sac

Merci Bernard d’hier

 

Nantes métropole a commandé le bulldozer à ratiboiser les pauvres, à Saint Herblain.

 

Cul-de-sac en bordure de périph, la cité de La Bernardière, à Saint-Herblain, est créée en 1984 pour des familles pauvres, sorties des baraques du « camp Blanchard » de l’après-guerre. Le bailleur Habitat 44, la ville et Nantes Métropole ont décidé de déloger les relogés de la cité de relogement. Et de détruire les 49 pavillons de ce village urbain. Les habitants ? Pas consultés. Le 29 mars 2015, le maire PS Bertrand Affilé lâche en réunion publique : « On ne demande pas aux habitants s’ils sont d’accord pour partir puisqu’ils ne seront pas d’accord... ». Pourquoi perdre du temps contre-productif avec les états d’âme de gens qu’on expulse de force ? Et tant pis pour le baratin : « La place des habitants est déterminante pour la réussite du projet », « la concertation au cœur du projet : la méthode pour construire le grand Bellevue s’appuie sur la coconstruction » et Johanna Rolland déclarant, « reconnaître la valeur de la parole des habitants a été au cœur de l’installation même du projet »(1).

 

​Bouge dehors !

Réalisé par des sociologues en 2011, un « diagnostic social » dit la double mise à l’écart, géographique et sociale de ces locataires de La Bernardière. Mais paraît qu’ils sont ingérables, et méchants : le 3 novembre dernier, en réunion publique sur le Grand Bellevue (restructuration englobant Nantes et Saint-Herblain), l’élue à la politique de la ville Myriam Naël(2) a quasi justifié qu’on s’en débarrasse en lâchant qu’ils l’avaient insultée. C’est sûr, en juin 2015, quand elle leur assène que leur village va être rasé, l’élue ne croule pas sous les mercis. La même Myriam dénonce pourtant, la main sur le cœur, le « discours condescendant en direction de la population aux revenus modestes (…) Chacun doit être persuadé que l’autre est aussi respectable que soi »(3). Pour respecter les gens de Bellevue, Myriam assure « prendre en compte non pas uniquement leur avis, mais bien leurs propositions, leurs revendications… ». Autre reproche, la vie « en vase clos » (ben, c’est un cul de sac…) : « J’ai l’impression que ce village est devenu la chose des habitants » soupire Bertrand Affilé.(4)
 

 

Bull immobilier

Avec tant de si bonnes raisons, il ne reste qu’à les rayer de la carte ! Pour le bien urbain, les bulldozers vont désenclaver le quartier, diversifier l’habitat, éradiquer la paupérisation et les conflits de voisinage. En avril 2016, un collectif de soutien se créé autour de ce « village à défendre ».

Comme le bailleur Habitat 44 a la fibre sociale, il a pondu une charte de relogement en écartant ces pauvres bougres, façon puzzle, relégués à Saint-Mars-La-Jaille, Thouaré, Saint-Père-en-Retz, Sainte-Luce et même ND des Landes (c’est tendance)… Avec parfois moins de 48 heures pour se décider à signer. À chaque départ, parpaings et plaques métalliques murent les accès aux maisons. Une dizaine de familles a dû accepter de partir, mais certaines veulent à tout prix revenir là où elles ont toujours vécu. Des ingérables, on vous dit.

Georges-Eugène Osmane

(1) www.grandbellevue-nantes-saintherblain.fr/la-concertation/
(2) 23e adjointe de Nantes, cooptée à la métropole, administratrice à Nantes habitat, présidente de l’École de la 2e chance, ex-militante de la Confédération syndicale des familles.
(3) Ouest-France, 29 décembre 2014.
(4) Ouest-France, 15 mai 2015.

Posted in General | Tagged , | Commentaires fermés sur Dehors les tire-au-cul-de-sac

Sur les ruines du futur

On reproduit ici un article de la revue Jef Klak parce qu’il nous semble bien décrire un bout des dynamiques d’urbanisation et de gentrification qu’on peut trouver dans la plupart des grandes villes. On ne peut de fait par exemple s’empêcher de penser à l’île de Nantes et son passé industriel en lisant cet article.

Contre-récit de la révolution des textiles innovants à Roubaix

Par Mickaël Correia

À Roubaix, la zone de l’Union est l’ancien « cœur battant » de l’industrie textile française du XXe siècle. Grèves dans les usines, syndicalisme ouvrier, main-d’œuvre immigrée mais aussi restructurations et délocalisations ont animé ce quartier industriel et populaire jusqu’à ce qu’il devienne au début des années 2000 une des plus grandes friches industrielles du pays. Depuis maintenant près de dix ans, les élus et acteurs économiques locaux ont lancé un vaste chantier de réhabilitation de l’Union pour que la zone devienne à terme un pôle de compétitivité et d’innovation industrielle au service de la métropole lilloise. Symbole de ce projet titanesque, le Centre européen des textiles innovants, qui réunit start-ups, entreprises familiales et laboratoires de recherche, se veut le fer de lance de la future révolution textile. Entre projet de rénovation urbaine, relégation des ancien·nes ouvrier·es du textile et économie de l’innovation, reportage en quatre actes, quatre espaces, sur la friche de l’Union.

Ce texte est issu du deuxième numéro de Jef Klak, « Bout d’ficelle », traitant du textile, de la mode et des identités de genre, et encore disponible en librairie.

Télécharger l’article en PDF.

Continue reading

Posted in General | Tagged , | Commentaires fermés sur Sur les ruines du futur